suicide__coute_sos_amiti_Aujourd'hui débutent les journées nationales de prévention du suicide

160 000 tentatives par an.
11 000 décès.
Des jeunes, des vieux, des riches, de pauvres, des petits, des grands, des moches, des belles,...
Une personne toute les 50 minutes !

L'ampleur de ce qui se passe nous interpelle au plus haut point.

Plus que jamais, cultiver plus de sens, plus de liens, plus d'altruisme, plus d'écoute, plus de vision long terme, plus d'immatériel, plus de valeurs,...est indispensable.

Si un jour vous en venez à vouloir vous donner la mort,
s'il vous plaît,
accorder vous une journée ou une nuit de plus,
appeler un ami en disant que vous avez besoin de parler,
appeler aussi le numéro de SUICIDE ÉCOUTE 01 45 39 40 00,
entrer une dernière fois dans un lieu de culte pour engueuler votre Créateur !
faite le deuil des relations que vous espériez pouvoir être parfaites (famille, amis, collègues,...)
... et même contacter moi via ce blog, écrivez-moi votre rage, dites nous via un commentaire combien ce blog est naze, et combien la vie vous dépite actuellement.
Je serai content de faire votre connaissance et peut-être d'aller marcher un peu ensemble à contretemps et sans direction dans Paris, ou de faire un tour en vélo en pédalant avec une lenteur metaphysique ou de prendre un verre à la santé du cercles des poètes disparus.

Les idées fausses tiré de http://suicide.ecoute.free.fr/

· Parler de suicide à un suicidaire est dangereux.  Faux ! 

Accepter d'en parler, c'est :

o permettre à l'autre de se sentir reconnu dans sa souffrance

o rompre son isolement

 

· Ceux qui se suicident sont des malades. Faux !

Tout le monde peut, un jour ou l'autre, penser au suicide devant des difficultés apparemment insurmontables.

· Ceux qui en parlent ne passent pas à l'acte. Faux !

Il faut toujours prendre au sérieux quelqu'un qui parle de suicide.

· Le suicide est imprévisible, on n'y peut rien.  Faux !

La plupart des tentatives sont annoncées de façon plus ou moins explicite.

· Le suicide est un choix individuel, on n'a pas à intervenir. Faux !

Celui qui pense au suicide se sent au contraire dans une impasse et considère qu'il n'a plus le choix.

· Le suicide est héréditaire.   Faux !

Il n'y a pas de gène du suicide.

· Ceux qui avalent des comprimés ne veulent pas mourir. Ceux qui veulent se suicider vraiment emploient les grands moyens.  Faux !

Il n'y a pas d'adéquation entre la gravité de l'acte et son motif. Toute tentative, même la plus bénigne, doit être prise au sérieux.